ATTENTION VEGAN N'EST PAS TOUJOURS ÉTHIQUE ET DURABLE

27/8/2021
2 MIN


Avec les mentalités qui évoluent il existe aujourd’hui plus de possibilité d’adopter un style vestimentaire respectueux de l’environnement. Les matières vegan ont trouvé du succès à cette échelle. Mais attention, bien que l’appellation vegan rassure, ce n’est pas toujours une bonne alternative pour l’environnement.

Qu’est ce qu’une matière vegan ?

Tout d’abord le veganisme réfère à un mode de vie excluant tout produit à base d’animaux pour la protection de ceux-ci. Que ce soit dans l’alimentation ou la consommation au quotidien. De ce fait tous les vêtements suivent cette logique et ne comporte aucun produit animal, au revoir la soie, le cuir, la laine, la fourrure, etc. Une bonne initiative dans les faits, car des études prouvent que l’élevage est l’une des causes directes du réchauffement climatique, la dégradation des sols, la pollution de l’atmosphère et des eaux et la perte de biodiversité.

Cuir vegan, des conséquences considérables sur l’environnement

Simili cuir, skaï, cuir vegan, cuir d’ananas, cuir de fibres de champignon, il existe de nombreuses alternatives labellisées Vegan au cuir classique. Le problème avec ces alternatives est qu’elles sont souvent fabriquées à partir de matières issues de combustibles fossiles pour les rendre plus résistants. Le marché en prolifère et il n y a pas de régulations concernant ces fibres. Ce n’est pas toujours facile de vérifier si la production est 100 % végétal et si le tannage n’implique pas les fibres synthétiques. 

Or l’impact sur la planète de ces produits est plus que néfaste. En effet ils contiennent des microplastiques non biodégradables. À chaque passage en machine des vêtements, près de 19 000 microplastiques sont déversés dans les océans, une menace pour la vie marine. 5,6 millions de tonnes de microfibres synthétiques se sont accumulées dans les environnements terrestres et aquatiques depuis 1950*. 

De  plus, lors de sa production comme de son transport, ces fibres synthétiques émettent du gaz à effet de serre.

Pour contrer le problème du plastique, les marques ont recours au plastique recyclé. Comme son nom l’indique, il est fabriqué à partir de plastique issu de bouteilles et d’autres produits. Lors de sa transformation en tissus il est rendu moins polluant pour la planète que le plastique naturel. Bien qu’étant plus éthique ce n’est pas une solution durable du fait de sa non biodégradabilité.

Au final, il faut faire attention aux appellations écologiques et mieux se renseigner avant de faire un choix. 


Article par : Emmy Delbe

Source : Plos One- Synthetic microfiber emissions to land rival those to waterbodies and are growing- septembre 2020

A Propos

Découvre les dernières actus éco/mode/lifestyle sur le blog de Loola

N'hésite pas à partager si le contenu te plait ;)