COMMENT BIEN LIRE LES ÉTIQUETTES DE VÊTEMENTS

29/7/2021
4 MIN


À chaque nouvel achat, c'est la tradition, on se débarrasse de l’étiquette textile. Pourtant, ces petits bouts de tissus renferment des informations précieuses. On vous explique comment bien lire et comprendre tous les symboles des étiquettes.


La provenance


C’est la première information utile à savoir, surtout si vous voulez soutenir la production locale. On s’attend surtout à ce fameux logo “made in France". Pourtant, une nuance se cache derrière les appellations « Créé en France » ou « création française ». Création et origine ne désignent pas la même chose car ,il suffit que 45% du produit soit conçu en France pour avoir cette mention sur l’étiquette. généralement elle est suivie d’une mention” fabriqué en ...” pour marquer l’origine du vêtement. Par exemple, si la mention “crée en france” est suivie de “fabriqué en Chine », cela signifie que le design est certes local, mais la fabrication est chinoise.

En 2010, la mention origine France a été instaurée. Elle indique les activités principales effectuées sur le textile sont faites sur le territoire. Mais également qu’au moins 50 % du coût de production du produit est d’origine française.


Il existe aussi, sur les étiquettes de vêtements, des labels qui indiquent les engagements environnementaux. Cela peut se présenter sous forme de symboles ou d’une simple phrase.


Les matières utilisées


De quoi est fait ce vêtement ? Bien l'identifier permettra de mieux en prendre soin pour une longue durée de vie. Normalement la quantité de fibres est indiquée par pourcentage. Quand il y en a plusieurs, l’étiquette doit comporter la dénomination et le pourcentage en poids de toutes les fibres présentes, par ordre décroissant.


Les fibres naturelles : ce sont des matériaux d'origine animale ou végétale. Par exemple le coton et le lin. Malgré l'appellation naturel, certains ne sont pas très éco friendly. C'est le cas du coton qui demande une énorme quantité d’eau pour sa production. Ici il faut privilégier le coton issu de l’agriculture biologique.


Les fibres synthétiques : Introduite dans les années 80, ces fibres sont produites par la combinaison de composés chimiques en général les hydrocarbures et l’amidon. Le nylon et le polyester sont vite entrés dans la fabrication de vêtements. Elles ont des conséquences désastreuses sur l’environnement du fait de leur faible biodégradabilité dans la nature. Mais aussi sur la santé de l’homme avec les colorants.


Les fibres artificielles : elles font aussi partie de la famille des fibres chimiques comme la fibre synthétique. La différence est qu’elle est fabriquée à partir de matières naturelles puis transformée par procédé chimique.


Avec toutes ces nuances, les matières que nous recommandons pour une consommation plus éthique sont :

  • le lin
  • le coton bio
  • le lyocell (tencel)
  • le chanvre
  • la laine non traité
  • le polyester recyclé
  • la soie labellisée


L’entretien du vêtement


Sur les étiquettes de vêtements il y a beaucoup de petits symboles spécifiant le lavage adéquat pour votre vêtement. Lavage à la main, essorage uniquement, pas de repassage il est facile de se perdre.


  • N’importe quel symbole barré signifie que l’action est interdite.
  • Les chiffres correspondent à la température maximale de lavage conseillé
  • Un symbole contenant une  bassine avec une main correspond à un lavage à la main ; (s’il y a une croix sur la bassine il faudra passer chez des professionnels)
  • Le carré correspond au mode de séchage et les points à l’intérieur représentent l’intensité de chauffage. Il en va de même pour les points à l’intérieur du symbole fer à repasser.
  • S’il y a une barre sous la bassine, il faut descendre le niveau d’essorage. S’il y en a deux  alors pas d’essorage.
  • Le triangle fait référence au blanchiment. s’il est barré le blanchiment est déconseillé.


Le chanvre : les vêtements contenant ddoivent être lavés entre 30°c à 40°c maximum.


Laine : pour la laine, privilégiez un lavage à la main si vous le pouvez ou à une température zéro avec une lessive spéciale laine. Mettez le dans une taie d'oreiller pour un passage à la machine.


Le lin : il peut supporter des températures élevées, jusqu'à 60 degrés. Par contre, il ne passe pas au sèche-linge.


La soie : il faut un lavage à basse température avec un cycle doux. Il ne doit pas passer au sèche-linge, mais plutôt essorer avec une serviette.


En général, l'usure des vêtements est due à des lavages répétitifs et à mauvaise température. Assurez-vous de ne le faire que si nécessaire.

Maintenant vous connaissez tout sur ces fameuses étiquettes, n’hésitez pas à doublement lire les étiquettes textiles lors de vos prochains achats.

Article par : Emmy Delbe


A Propos

Découvre les dernières actus éco/mode/lifestyle sur le blog de Loola

N'hésite pas à partager si le contenu te plait ;)