LES PLASTIQUES NEFASTES POUR L’ENVIRONNEMENT TOUJOURS PRÉSENTS DANS NOS VÊTEMENTS

25/8/2021
2 MIN

À l’heure de la prise de conscience de l’urgence climatique, chaque citoyen à son échelle  essai de changer les choses. Malgré quelques efforts, L’industrie de la mode, l’une des plus polluantes, est encore à la traine.

Le plastique, matière de prédilection 


La Royal Society of Arts (RSA) de Londres a mené une étude en Juin 2021 auprès des marques en ligne Assos, Boohoo, Missguided and PrettyLittleThing. Celle-ci a révélé que 49 % des vêtements vendus sur le site utilisent des fibres synthétiques comme matière première. Pour rappel, les fibres synthétiques (polyester, acrylique, nylon, élasthanne, polyamide) sont produites à partir de combustibles fossiles (pétrole), un procédé qui demande beaucoup d’énergie.

À chaque lavage de ces vêtements, des micro plastiques sont rejetés dans les océans et rivières menaçant ainsi la vie marine. Étant donné qu’ils sont peu biodégradables, les vêtements en fibre plastique rejettent énormément de micro-plastique tout au long de leur durée de vie. 

Plusieurs de ces enseignes en ligne avait pourtant pris l’engagement de ne plus en produire. « Ces entreprises utilisent du greenwashing pour blanchir leur image en produisant de petites gammes durables, alors que la majeure partie de leur production est encore issue de la pétrochimie. » peut-on lire dans le rapport du RSA. En plus d’utiliser des fibres synthétiques, ces enseignes ont aussi recours au plastique vierge. Cela réfère au plastique neuf qui n’a connu aucun recyclage. Une matière très avantageuse pour les enseignes du fait de son faible prix. 

Les alternatives pour le futur.


Il existe pourtant d’autres matières plus respectueuses de l’environnement. Les fibres naturelles sont à privilégier parmi elles :

  • le coton bio : contrairement au coton classique, la production du coton bio requiert jusqu’à 60 % d’eau en moins et n’utilise pas de pesticide.


  • Le lin : c’est une des fibres naturelles les plus résistantes. Cette matière est biodégradable et recyclable. Sa production demande très peu de ressources naturelles. 


  • Le lyocell (tencel) : plus communément appelé Tencel (la marque déposée), elle est fabriquée à partir de pulpe de bois et de solvant non toxique. Le tencel est réputé pour son caractère résistant et respirant. 


  • La soie : il est possible de trouver des vêtements en soie dont la fabrication n’inclus pas de pesticide en se référant au label GOTS


  • Le chanvre :  c’est l’une des matières naturelles les plus écologiques sur le marché. Sa culture et sa transformation en tissus  n’ont aucun impact polluant sur l’environnement. 


L’industrie de la mode a encore de gros efforts à fournir pour atteindre la durabilité dans les années à venir. 


Article par : Emmy Delbe


Source : fast fashion’s plastic problem-RSA Juin 2021


A Propos

Découvre les dernières actus éco/mode/lifestyle sur le blog de Loola

N'hésite pas à partager si le contenu te plait ;)